Camping écologique : quels sont les bons gestes à adopter ?


C’est l’heure de penser à vos vacances, vous avez fait le choix d’une belle région que vous rêviez de visiter depuis un moment. Vous tenez à rester proche de la nature alors vous faites le choix d’un camping. Parce que la préservation de la planète vous parle vous pensez que c’est le meilleur moyen d’y contribuer. Mais hélas! Comme tout logement un camping peut être aussi pollueur s’il ne respecte pas certaines règles. Pour être sûr de faire votre part dans la préservation de la planète, il faudrait que votre choix se porte sur un camping écologique et que vous adoptiez des gestes adéquats. 

Préserver la terre mère

La terre porte la grande partie de la vie. Elle est notre source de nourriture, notre source d’eau. Elle porte la biodiversité qui est une réserve intarissable de médicaments. L’air est notre source d’oxygène et le climat assure notre survie sur la planète. Si vous n’êtes pas du rend des éco-sceptiques alors il vous est aisé de comprendre la nécessité de préserver la santé de la planète puisqu’il y va aussi de notre survie à tous. Alors dans notre vie de tous les jours, dans nos actes au quotidien, nous devons avoir une pensée pour terre mère. C’est de notre responsabilité à tous. Même en vacances, nous nous devons d’être écologiques. D’où le concept de l’écotourisme. Un tourisme responsable et conscient de son impact sur la nature et sur la vie des habitants de ces lieux sur lesquels nous avons jeté notre dévolu. Pas la peine d’être effaré. Soyez tranquille, être touriste écologique ce n’est rien de barbant, de cher ou même de contraignant. Pourtant c’est si important pour la survie de la planète.

Un camping écologique

Le premier geste de protection de la planète que vous pourriez faire est le choix de votre camping. Avant de porter votre choix sur un camping vous devriez vous poser la question de savoir si ce camping a pour valeur la préservation de la planète que vous chérissez tant. Quelle est leur politique énergétique ? Comment traitent-ils les eaux ? Utilisent-ils des produits naturels ou biodégradables pour le nettoyage ? Et quand est-il des déchets ? Toutes ces questions pourraient vous aider à être mieux fixer sur le respect que donne le camping à la nature.

Mais pour faire plus simple il vous suffira de vérifier si le camping est labellisé « Clé verte ». En effet c’est une distinction attribuée aux établissements qui ont mis le développement durable et la préservation de la planète au cœur de leur politique. 

Un vacancier écologique

Et oui ! Il se pourrait que dans la région où vous avez choisit de passer vos agréables vacances il n’y ait pas de camping écologique. Est-ce qu’il faudrait pour autant changer de destination ? Evidemment que Non. Vous pourriez toujours y passer vos vacances en étant le plus écologique possible. Et ceci par des gestes tout simple.

  • Faites le trie de vos déchets
  • Garder avec vous des sacs poubelles biodégradables
  • Faites le choix de plats réutilisables ou biodégradable
  • Il va de même pour les verres et couverts
  • Utiliser l’eau de la façon la plus responsable possible autant que vous le faites chez vous je parie.
  • Rassurez vous d’utiliser du papier toilettes biodégradables
  • Faites pression sur vous-même afin de ne jeter les chewing-gums et mégots dans la nature (vous pourriez causer un incendie ce qui serait regrettable)

Ainsi vous auriez passé des vacances toujours aussi belles mais plus respectueuses de la nature. Ayez donc les bons réflexes. Choisissez toujours un camping écologique et adoptez les bons gestes. 

Comme le petit colibri

Nous ne le dirons jamais assez, préserver la nature est indispensable pour la survie de l’humanité. Et même si vous êtes tenté de penser qu’à votre petite échelle, il n’y aurait pas d’impact à adopter ces gestes salvateurs. Pensez donc à la légende du petit colibri et la forêt.

Pendant que tous les animaux se lamentaient devant la foret en feu, le colibri allait chercher avec son petit bec de l’eau qu’il versait sur le feu au bout d’un moment le tatou, agacé par ses agissements dérisoires, lui dit : « Colibri ! Tu n’es pas fou ? Tu crois que c’est avec ces gouttes d’eau que tu vas éteindre le feu ? » « Je le sais, répond le colibri, mais je fais ma part » .